LA VIDÉO AU CENTRE DU WEB

A moins que vous ne vous intéressiez pas aux évolutions du web depuis 10ans, vous n’êtes pas sans savoir que les choses ont bougés. Il est loin le temps du modem 56kbps dont chaque bip prolongeait notre attente, fébrile de se raccorder au monde connecté.

Aujourd’hui les débits sont en moyenne autour de 6-8 mbps et peuvent atteindre 500 mbps pour les plus chanceux. Mais quel impact sur la navigation web cela a-t-il ?

Cette augmentation progressive des débits a permis l’avénement de sites tels que Youtube.4 milliards de vues sont faites chaque jour sur ce site, par 1 milliard de visiteurs mensuels.

Les chiffres donnent le vertige. Mais cela nous indique plusieurs choses. Tout d’abord, que le média vidéo est plébiscité par les internautes. Intuitivement, l’utilisateur recherche et regarde ce type de contenu de son plein gré. De fait, 80% des internautes se souviennent des vidéos publicitaires qu’ils ont regardées en ligne.

L’avénement des smartphones et de l’internet mobile pose aussi de nouvelles façons de
« consommer » internet. 1 français sur 2 est aujourd’hui un « mobinaute » (source mediametrie) Les sessions internent sont donc en augmentation, et parfois de plus en plus fragmentées.

Cette fragmentation des sessions induit de créer des contenus en adéquation avec le temps passé par l’internaute. Pour être vu, lu il faut être bref, clair et surtout, bien référencé.

Le contenu vidéo en ligne favorise l’engagement, bien plus que la publicité traditionnelle n’est capable de le faire aujourd’hui (mais des évolutions constantes sont en cours, qui offriront probablement des opportunités intéressantes et complémentaires). L’achat directement depuis la vidéo, la visualisation d’informations complémentaires en cours de vidéo, le partage et le commentaire intégrés au visionnage, sont aujourd’hui bien intégrés par les marques les plus innovantes, et permettent de faire de la relation avec la marque une expérience interactive et impliquante.

Pour convaincre en 1 chiffre: « 1 minute de vidéo marketing = 1, 8 millions de mots »

1 minute de vidéo pour 1,8 millions de mots. Cela représente 3600 pages web classiques. Sachant que l’on prononce environ 16 000 mots (très grossièrement) par jour, cela fait au minimum 112 jours de blabla…

VIDÉO ET RÉSEAUX SOCIAUX

Une fois votre cible définie et votre contenu créé, il ne reste plus qu’à le diffuser.

Et les réseaux sociaux sont aujourd’hui un excellent moyen de diffuser votre film, à condition de bien s’y prendre et de respecter quelques règles.

Règle n°1 : Comme je l’ai dit précédemment, les contenus courts seront plus facilement vu sur internet. De fait, cette règle s’applique également sur les réseaux sociaux. Que ce soit sur Tweeter, Facebook, ou d’autre, les fils d’actualités vous proposent toujours plus de contenu. Une vidéo dépassant la minute et vous pouvez être sur que 85% de votre réseau n’ira pas jusqu’au bout de celle-ci. S’il n’est pas possible de tout dire en 1 min, il est important de construire le film en fonction de l’importance des idées à faire passer. Éviter le twist ou le retournement de situation au bout de 5 minutes, personne ne le verra et votre vidéo fera un flop.

Règle n°2 : Quelle que soit le réseaux social de votre entreprise, une solution de mise en avant des contenus est souvent proposée pour quelques euros. (les fameuses parutions sponsorisées) Pour un coût relativement maîtrisé (à partir de quelques euros) vous atteindrez quelques milliers de personnes voire des millions. Vous pourrez même cibler avec précision une zone géographique, les CSP, etc … de vos cibles.

Règle n°3 : Communiquez de façon cohérente sur vos réseaux sociaux. Penser la réalisation de 4 films vous permettra d’une part de réduire vos coût de production, mais en plus ces 4 épisodes créés vous offrent encore plus d’espace pour raconter votre histoire. Et cette cohérence est d’autant plus important qu’elle permettra à votre cible d’identifiez votre marque plus rapidement.

Règle n°4 : Différencier vous par une approche qualitative de vos vidéos. De nombreux professionnels existent et vous permettrons de rendre votre contenu à la hauteur de votre image de marque. Il est accessible aujourd’hui de réaliser soi-même une vidéo ou un film court. Il est moins évident d’éviter les écueils du « film fait à la maison » à savoir la blague privée qui ne fera rire que votre réseaux très proche, un jeu d’acteur aléatoire, une réalisation technique bancale.

L’outil vidéo est l’occasion pour les entreprises de devenir le média. Cela est d’autant plus vrai sur les réseaux sociaux ou les plateformes vidéos. Votre communauté sera active et relayera d’elle-même vos contenus, à condition que ceux-ci soient bien conçus.

ET QUEL IMPACT SUR VOTRE SITE ?

Séparons ici les sites en deux catégories :
-Les sites marchands (proposant une boutique en ligne) -Les sites non-marchands (les autres x) )

L’une des principales problématique d’un site internet est sont référencement. Comme faire en sorte d’apparaître en haut de la première page de Google. Tout bon gérant d’entreprise se pose cette question régulièrement. À quoi bon payer pour un super site internet si personne ne le trouve…

La vidéo est loin d’être une réponse unique à cette problématique, mais, malgré tout, il est avéré que Google aime les vidéos (notamment celle sur Youtube, normal…). Vos chances de vous retrouvez en première page peuvent être multipliées par 50 (selon www.videoexplainer.com).

Mais la présence d’une vidéo sur votre site impact aussi le comportement de l’internaute. Intuitivement, et dans 75% des cas, le visiteur va cliquer sur celle-ci, juste pour voir de quoi ça parle, ou parce qu’il regarde systématiquement toutes les vidéos, .. bref par curiosité, ou par besoin d’en savoir plus.

Cela induit donc de facto une augmentation du temps passé par visiteur sur votre site.

Il est possible également aujourd’hui d’envoyer une vidéo par email. N’écartez surtout pas cette solution. En effet, le taux d’ouverture augment ainsi de 250%. Vous savez ce qu’il vous reste à faire pour votre prochaine campagne d’e-mailing.

Toujours selon videoexplainer.com, 85% des clients sont plus susceptibles de faire un achat après avoir regardé une vidéo sur un produit. Cela montre clairement la force d’une vidéo. Montrer le produit, comment il fonctionne, comment il est fabriquer, etc… rassure immédiatement l’acheteur potentiel. Votre marque et votre produit sont rassurant. Votre image de marque grandit.

Cela dit, ce qui est vrai pour les sites non-marchand l’est également pour tous les sites.

En revanche, des chiffres plus précis viennent étayer cette réflexion pour les site marchands.

Sachez déjà que 68% des 50 premiers vendeurs sur internet utilisent du contenu vidéo sur leurs sites web. Coïncidence ? Je ne crois pas. Peut-être. Mais peut-être pas. En tous cas, il est clairement établi que la présence de vidéos sur ces sites vendeurs augmente grandement les ventes réalisées. On parle en moyenne de plus de 40% d’augmentation de ventes lorsque le produit est présenté par une vidéo et de 13% pour une billetterie.

EN CONCLUSION

L’outil vidéo est devenu un formidable levier de croissance d’une part, mais aussi pour créer une image de marque de votre entreprise. Présenter vos nouveautés via une vidéo et partager ces contenus avec votre communauté.

Bref, les exemples de réussites de manquent pas. Les jeunes générations (et donc futurs consommateurs de demain) ont déjà adopté ces outils. Les internautes sont de plus en plus friands de médias sociaux et moins de télévision.

Derniers chiffres de mediametrie : « En juin 2015, 34,8 millions d’internautes ont regardé au moins une vidéo sur leur écran d’ordinateur. Parmi eux, 14,3 millions étaient âgés de 25 à 49 ans, soit 41% de la population vidéonaute. Sur cette tranche d’âge, près de 4 internautes sur 5 (78%) étaient vidéonautes. »

Alors ? L’avenir n’est pas dans la vidéo sur internet ?